Agenda Boombartstic, du 08 au 14 avril 2019

Agenda Boombartstic, du 08 au 14 avril 2019

Agenda Boombartstic ; faites le plein de bons plans Arty pour la semaine.
Chaque lundi, je vous propose ma sélection des événements Arty à ne pas manquer. Des événements, des expos, des shows en galeries, un agenda 100% bruxellois qui s’autorise de belles escapades en province.

Au sommaire cette semaine : nouvelle fresque Street Art, Rikardo dans le cadre du Balkan Trafik Festival, le festival de cirque de la ville de Bruxelles, HOPLA 2019. Quelques expositions : Pascale Valcke à la Centrale Box, Matières à Réflexion et Artefacts chez Eleven Steens, Expolaroïd à la Maison Pelgrims. Un focus sur le futur Arc Majeur de Bernar Venet. Côté galeries : les lauréats du International Painting Symposium Mark Rothko à la MM Gallery, Alicia Mc McCarthy chez Alice Gallery et un show collectif ‘Limits, Edges and Frontiers’ chez Meessen De Clercq.
Une escapade pour le week-end, direction le MAC’s au Grand Hornu pour l’exposition Fiona Tan

 

Allez c’est parti pour l’Agenda Boombartstic

Boombartstic, événements

 

Une nouvelle fresque est à découvrir sur les murs de la Ville de Bruxelles, rue Tête de Bœuf pour être précis – une rue parallèle aux Galeries Royales Saint-Hubert.

Oeuvre de l’artiste bosniaque Rikardo, elle est réalisée dans le cadre du Balkan Trafik Festival et du Parcours Street Art de la Ville de Bruxelles, avec le soutien du Service Européen pour l’Action Extérieure (SEAE).

Rikardo est un jeune artiste originaire de Bosnie-Herzégovine. Amour, empathie et réflexion semblent présider à son processus créatif. Se regarder à travers les yeux d’un enfant, voilà la proposition que Rikardo fait au passant s’arrêtant devant sa fresque ; un moment sans jugement aucun, à cœur ouvert dans ce monde d’abstraction, riche de couleurs, en formes et références figuratives, ponctué d’un grand tournesol, fleur-soleil par excellence.

  • Plus Boombartstic
    Le Balkan Trafik Festival revient à Bruxelles pour sa 13ème édition du 24 au 28 avril. Dédié à la culture des pays d’Europe du Sud-Est, il investira pour la première fois deux espaces, BOZAR et VK concerts, avec une programmation variée alternant cette année théâtre, littérature, cinéma, musique, art graphique, gastronomie, street art, ateliers et rencontres inédites. Cinq jours pour vous immerger dans les cultures de la région des Balkans, un événement ouvert à tous les publics.

>>> https://balkantrafik.com

Plus d’information sur la Parcours Street Art de la ville de Bruxelles
>>> https://parcoursstreetart.brussels

 

Agenda Boombartstic
Rikardo, fresque Rue Tête de Boeuf, Bruxelles, 2019, courtesy Balkan Trafik Festival 2019, Agenda Boombartstic, 08 – 14 avril 2019

 

 

Un événement intégralement dédié au cirque et à ses jeunes talents, au cœur de la Ville de Bruxelles, le Festival HOPLA! revient pour sa 13ème édition du 15 au 21 avril 2019.
Initiative du Service de la Culture de la Ville de Bruxelles, il est gratuit et ouvert à toutes et tous.

HOPLA! propose un programme riche en convivialité et en qualité avec des artistes professionnels venus de Belgique et d’ailleurs. Animations, spectacles et activités circassiennes rythmeront les après-midis et les soirées bruxelloises.

Cette année, le festival s’invite pour la première fois, dans le quartier « Versailles » à Neder-Over-Heembeek, à la Tour à Plomb, dans le quartier Jardin aux Fleurs, ou encore à la Bibliothèque Bruegel dans les Marolles.

Le week-end, le festival prend place au cœur de la Ville. Plusieurs créations récentes, dont cer-
taines ont été primées au Festival d’Avignon, sont présentées autour du Vismet, sur le Parvis devant
le BRONKS et à la Tour à Plomb.

>>> https://www.bruxelles.be/hopla

 

Agenda Boombartstic
Festival de cirque de la Ville de Bruxelles, HOPLA 2019, (c) photo Service Culture Ville de Bruxelles, Agenda Boombartstic, 08 -14 avril 2019

 

 

Agenda Boombartstic, les expositions

La Centrale Box accueille parallèlement à l’exposition de Sophie Whettnall à la Centrale, le travail de Pascale Valcke. A voir jusqu’au 02 juin 2019.

Artiste belge, née en 1985, lauréate Ville de Bruxelles du prix Art Contest 2018, Pascale Valcke peint sur panneaux et nous livre une exploration du gris entre un figuratif qui nous semble familier et abstraction. Partout un arsenal d’éléments, d’objets, des formes, de plans de coupe qui s’apparentent à des calices de fleurs.

Une peinture en surface aux allures souvent planes qui doit son illusion de profondeur aux variations sur les gris et aux perspectives en lignes continues ou traits discontinus. La peinture de Pascale Valcke s’étale plus qu’elle ne se révèle, chaque élément de celle-ci ne sachant pas trop s’il existe pour lui-même ou comme constitutif d’un tout pictural.

Accrochées en solo ou en groupes, les peintures de Pascale Valcke sont d’une précision presque méditative, fruits d’un équilibre entre nuances de gris et palette de tons pastel.

>> http://www.centrale.brussels/expos/pascale-valcke

  • Plus Boombartstic
    La Centrale.Box est un espace intégré à la CENTRALE for Contemporary Art, en plein centre de Bruxelles. Elle est dévolue à la création émergente.
    A l’occasion et pendant la durée des grandes expositions organisées dans l’espace principal de la Centrale, elle accueille des créateurs émergents, invités à en investir murs, espace et volume. Libre d’accès, vous pouvez y accéder pendant les heures d’ouverture de la Centrale.
    Les artistes proposés sont sélectionnés soit par les artistes exposant dans la CENTRALE, soit parmi les lauréats de prix bruxellois (Médiatine, ArtContest), voire dans le cadre de collaborations avec des réseaux d’art contemporain (Biennale Watch this Space du Réseau d’art contemporain transfrontalier belgo-français 50°Nord …)
Agenda Boombartstic
Pascale Valcke, Untitled, Centrale Box fr Contemporary Art, Bruxelles, 2019, (c) Pascale Valcke, Agenda Boombartstic, 08 -14 avril 2019

 

Eleven Steens, nouvel espace dédié à l’art et la matière a ouvert ses portes le 14 mars 2019 à Saint-Gilles avec deux expositions de préfiguration : ‘Matières à réflexion’ et ‘Artefacts.

Consacré à la création contemporaine, ce nouveau lieu arty le fera de manière totalement transversale, puisque qu’il s’intéressera aussi bien à l’art, au design, aux métiers d’art, à la mode, à l’architecture… ou encore aux arts vivants.

Véritable lieu d’exploration et de production, la matière en constitue une sorte de fil rouge, développé en expositions thématiques, installations, conférences, workshops ou événements performatifs sur les quatre étages que compte le bâtiment.

Dès ce printemps 2019 et avant d’entamer quelques travaux de rénovation et d’optimisation, Eleven Steens ouvre en l’état quelques uns de ses plateaux pour y accueillir durant 9 mois une saison d’expositions de préfiguration célébrant l’art et la matière.

Matières à réflexion’. Cette première exposition donne carte blanche à un collectif de 4 artistes et designers tous sortis l’été dernier de la HEAR (HauteÉcole des Arts du Rhin).Elle se veut également installation qui questionne les limites de l’art et du design. Marine Chevanse, Aurélien Finance, Thomas Roger & Jamila Wallentin, proposeront chacun une réflexion sur leur matière de prédilection.

Un étage plus haut, vous découvrirez, ‘Artefacts’, une installation singulière de pierres qui dansent en équilibre subtile, presque fragile sur un axe de métal. Œuvre mobile et interactive du designer et sculpteur flamand Gerard Kuijpers, ces ‘Dancing Stones’ amorcent leur rotation lente et massive, transformant ce deuxième étage en un vaste champ de météores unis et suspendus dans cette performance tant technique que poétique.
Leurs font face une autre série de sculptures jouant de forces matérielles et physiques, et une sélection de mobiliers alliant métal et pierre.

>> https://www.elevensteens.com

 

Agenda Boombartstic
Marine Chevanse, sculptures Mouvements Impalpables, exposition Matières à Réflexion, courtesy Eleven Steens, 2019, (c) Marine Chevanse, Agenda Boombartstic, 08 -14 avril 2019

 

Agenda Boombartstic
Gerard Kuijpers, Dancing Stone, exposition Artefacts, courtesy Eleven Steens, 2019, (c) Gerard Kuijpers, Agenda Boombartstic, 08 -14 avril 2019

 

Autre haut lieu de la culture à Saint-Gilles, la Maison Pelgrims inaugure ce jeudi 11 avril 2019 une nouvelle exposition, ‘Expolaroïd’.

C’est la quatrième édition de ce festival international dédié à la photographie instantanée organisé par l’asbl Paprika, en collaboration, cette année, avec le Service de la Culture de Saint-Gilles.

Expolaroïd /// Saint-Gilles se veut ouvert, dynamique, évolutif et participatif. Aussi, en plus de l’exposition, vous serez invité-e-s à une « balade instantanée » et à une projection.

En 2019, EXPOLAROID fête ses sept ans et toujours cette même volonté de diffuser l’usage du Polaroid et du film instantané. Simple dans sa pratique et son usage, accessible au grand public, le Polaroïd a rejoint depuis bien longtemps la culture Pop, et ce sont ici six artistes qui se retrouvent réunis autour d’un art produit par ces boîtes magiques à instantanés connues de toutes et tous.

Artistes présents : Kristel Brusadelli , Alice Finichiu, Aurore Genicq, Lina Manousogiannaki , Mélanie Patris et Joel Van Audenhaege.

>>> www.expolaroid.com

 

Agenda Boombartstic
Alice Finichiu, exposition Expolaroïd, Maison Pelgrims, Saint-Gilles, 2019, (c) Alice Finichiu, Agenda Boombarstic, , 08 – 14 avril 2019

 

Agenda Boombartstic , Fragment

Petite parenthèse, maintenant, pour vous parler brièvement d’un projet qui a mis beaucoup de temps à voir le jour.

Le 12 mars dernier, la Fondation John Cockerill a convié les journalistes à une rencontre de presse avec Bernar Venet dans le cadre du chantier de son Arc Majeur. Rendez-vous à donc été pris dans l’atelier de soudage de CMI en présence de Bernar Venet, de l’équipe de fabrication de l’Arc Majeur et du Bureau d’études Greisch.

Pour l’histoire ; en 1984, le Ministère de la Culture de la République française – en la personne de Jack Lang – invitait l’artiste Bernar Venet à réaliser une sculpture monumentale, l’Arc Majeur.Destiné à l’origine pour l’autoroute A6 en France, et après quelques changements de destinations, elle sera finalement installée 33 ans plus tard en Belgique, à la borne kilométrique 99 de l’autoroute E411, à la frontière entre les provinces de Namur et du Luxembourg belge.

Après des travaux préalables pour sonder la nature du sol en novembre 2018, le chantier a débuté à la mi-mars pour une inauguration prévue à l’automne 2019. L’œuvre a été réalisée dans les ateliers du Centre d’Expertise Soudage du Groupe CMI à Seraing – Liège.

Bernar Venet est connu pour ses arcs en acier Corten, mais cette nouvelle création est un véritable défi technique. En effet, cet assemblage monumental de tronçons d’arc de 20 mètres de long chacun viendra enserrer l’autoroute E411.A ses pieds, une dalle incurvée viendra compléter la structure et parfaire l’effet de courbure de l’édifice en lui donnant l’impression de poursuivre son mouvement sous-terre.

Intégralement financé par la Fondation Cockerill, il sera offert gracieusement à la Région Wallonne qui peut s’enorgueillir que la création de Bernar Venet – artiste à la renommée internationale – puisse prendre forme sur son sol. Mais j’y reviendrai très vite et plus longuement dans un prochain article. Je vous laisse entretemps avec un dessin du projet ; que vous en réalisiez déjà l’envergure.

  • Plus Boombartstic
    L’Arc Majeur en quelques chiffres : arc de 205,5° (le projet initial était de 185,4°) répartis sur deux « arcs » de dimensions différentes. Le grand arc (60 m) est composé de trois caissons de 20 m de longueur et de 2,25 m de section de côté. Le petit arc est composé d’un seul caisson de 20 m de longueur et de 2,25 m de section de côté.
    Matière : acier Corten, acier auto-patiné à corrosion superficielle forcée
    Hauteur maximale : 60 m | Diamètre maximal : 75m | Poids total : 200 tonnes

 

Bernar Venet
Bernar Venet, Arc Majeur, dessin, projection et mise en espace, autoroute E411, (c) Bernar Venet, (c) photo Meta Morphosis pour la Fondation John Cockerill

 

Bernar Venet
Bernar Venet, Arc Majeur, élément de l’installation, (c) Bernar Venet, (c) Meta Morphosis pour la Fondation John Cockerill

 

Agenda Boombartstic, côté galeries

 

Trois galeries dans l’agenda de la semaine.

La MM Gallery accueille l’exposition itinérante des lauréats du International Painting Symposium Mark Rothko 2018. Ce symposium international de peinture est organisé par Mark Rothko Art Centre à Daugavpils, ville natale de l’artiste en Lettonie. Cette résidence attire des artistes internationaux et européens venus participer à un dialogue critique en échangeant sur leurs pratiques de la peinture et des arts visuels contemporains. Dix artistes provenant de sept pays exposent leur travail aux cimaises de la galerie.

J’ai beaucoup aimé les paysages urbains abstraits d’Agra Ritina ; des lieux concrets et synthétiques, et à chaque fois, la présence d’une route qui trace vers un avenir possible.

L’Irlandaise Diana Copperwhite propose une peinture proche du monde minéral fait de la fusion de couches où le hasard et les marques accidentelles rencontrent des blocs de tons et de couleurs solides. Un travail par phases et assauts successifs, où création se nourrit de la destruction.

Árpád Forgó, quant à lui, explore les éventuels chevauchements entre peinture et sculpture. Ces récentes structures murales sont subtilement cinétiques et façonnées telles des toiles. Un travail qui aborde dans ces structures modulaires, les problèmes d’unité dans la division, la relation de l’ensemble au segment.

Artistes présents : Katarzyna Kowalska / Paweł Wąsowski / Árpád Forgó / Elizabeth Barenis /George Meertens / Agra Ritiņa / Andrew Colbert / Edeltraut Rath / Diana Copperwhite / Inga Brūvere

Mark Rothko International Painting Symposium 2018, MM Gallery, jusqu’au 21 avril 2019
>>> https://www.mmgallery.be

 

Agenda Boombartstic
Diana Copperwhite, Ireland, Even a stopped Clock gives the right Time twice a Day, 2018, lauréate du International Painting Symposium Mark Rothko 2018, courtesy MM Gallery, Bruxelles, 2019, Agenda Boombartstic, 01 – 07 avril 2019.

 

Alice Gallery vernissait la semaine dernière le solo show d’Alicia McCarthy.

Une artiste qui se répand d’amblée en lignes colorées tirées le long d’un mur qui borde la ruelle du Pays de Liège, face à la galerie.
Une fois la porte de la galerie franchie, une peinture murale tissée de lignes bleues foncées semble couvrir d’un voile en forme de X, une forme bleu azur.

Une esthétique simple, urbaine et rustique aux références presqu’artisanales.
Un art fait main. .
Partout, des zigzags rayonnants, des lignes entrelacées telles de fils de laine, des rayures vibrantes et des empreintes digitales prennent vie sous nos yeux.

L’acte de création intuitif qui éloigne toute volonté de gestuelle, de sophistication et de composition.

Au cours des années 90, Alicia McCarthy brillait sur une scène artistique alternative à San Francisco connue baptisée « Mission School », avec d’autres artistes tels que Barry McGee, Rubi Neri, Chris Johanson et Margaret Kilgallen. Immergés dans la culture punk et les graffitis ; ils privilégient l’esthétique brute qui valorise ses imperfections. Une réponse à l’aliénation de l’individu par la société consumériste et technologique.

Utilisant des matériaux savamment récupérés et recyclés du bois au papier, elle utilise une variété de peintures (gouache, peinture murale, peinture en aérosol) pour transformer son ADN punk en formes poétiques et colorées.

Alicia McCarthy est aujourd’hui figure emblématique de la culture urbaine à son apogée ; .en toute liberté de créer, tout simplement.

Alicia Mc Carthy, Alice gallery, jusqu’au 18 mai 2019
>>> https://alicebxl.com/

 

Agenda Boombartstic
Alicia McCarthy, vue de l’exposition, courtesy Alice Gallery, Bruxelles, 2019, (c) Alicia McCarthy, Agenda Boombartstic, 08 -14 avril 2019

 

Limits, Edges, Frontiers – Limites, Bords, Frontières, trois mots au sens presque identique, trois façons de penser, de produire ou d’organiser l’espace, d’en délimiter les lieux.

Pris séparément ou interagissant ensemble, ils révèlent toute la richesse de leur champ sémantique et plastique dans cette exposition collective proposée à la Galerie Meessen De Clercq.

Réunis des artsites et des œuvres qui traitent de la séparation entre espaces, de la distinction et de la qualification des lieux tantôt fermés, repliés ou perméables. Au-delà de ces spécificités, c’est tout un dialogue avec le différent ou l’inconnu qui s’amorce. C’est aussi le passage entre deux mondes.

Artistes exposés : Ignasi Aballí, Richard Aldrich,Tauba Auerbach, Martin Barré,Marieta Chirulescu, Lieven De Boeck, Sam Francis, Adam Henry,Callum Innes, Sachin Kaeley,Bernard Piffaretti, Julia Rommel,Jannis Schroeder, Joep van Liefland, Georges Vantongerloo,Leon Vranken

Limits, edges and Frontiers, Galerie Meessen De Clercq, jusqu’au 11 mai 2019.
>>> http://www.meessendeclercq.be/

 

Agenda Boombartstic
Galerie Meessen De Clercq, vue de l’exposition collective ‘Limits, Edges and Frontiers’, 2019, Agenda Boombartstic, 08 -14 avril 2019

 

Agenda Boombartstic, Escapade

 

Agenda Boombartstic
Fiona Tan, Circular Ruins, 2019, exposition L’Archive des Ombres, MAC’s Grand-Hornu, 2019, (c) Fiona Tan, (c) photo Eric Mabille -Boombartstic, Agenda Boombartstic, 08 -14 avril 2019

 

 

Related Stories

Leave a Comment

Leave A Comment Your email address will not be published